ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact
STUDIO STYLE ALEX L'ECOLE DE LA PHOTOGRAPHIE
L'histoire des appareils photographiques

 
L'histoire des appareils photographiques est ponctuée de grandes périodes, au cours desquelles les inventions proposées ont permis de conquérir à chaque fois un nouveau public.  
 
 
 
 
 
1ère période :  
 
C'est bien sûr la naissance de la photographie.  
Bien que certains travaux aient été réalisés bien avant cette date, la naissance officielle de la photographie est le 19 Août 1839.  
C'est l'annonce de la découverte et du procédé de la Daguerréotypie faite par ARAGO devant les assemblées des Arts et des Sciences. De cette base, c'est toute l'histoire de la photographie qui prend existence.  
Du moins, en ce qui concerne le 19 ème siècle.  
La prise de vue était une science plus qu'un art, car il était nécessaire de manipuler la chimie juste avant de faire un cliché ; et ça, tout le monde n'en était pas capable.  
C'est l'époque de la Daguerréotypie et du Collodion. Vers 1871, et suite à la découverte du gélatino bromure d'argent, les photographes ont pu utiliser les plaques industrielles.  
 
 
2ème période :  
 
Elle va de la fin du 19 ème au début du 20 ème.  
 
Deux inventions capitales vont populariser la photographie.  
 
Dans un premier temps, c'est l'apparition de l'appareil pliant peu encombrant. et ensuite, l'invention de la pellicule souple, commercialisée dès 1897, qui contribueront à l'essor de la photo pour tous.  
Dès lors, chacun va pouvoir enfin se consacrer à la photographie sans trop se soucier de la technique et de la chimie. Nanti de cet état d'esprit, Kodak sortait son slogan : «press the bouton, we do the rest» , «Pressez le bouton, nous faisons le reste» : comment résister à cet appel.  
Effectivement, le premier appareil de cette firme, en 1888, était extraordinaire, non pas grâce à sa technique, puisqu'il s'agissait d'un box, mais par sa démarche commerciale.  
Une fois les 100 vues du film exposées, il suffisait de renvoyer l'appareil à la fabrique qui, pour seulement 10 dollars, développait les vues et les réexpédiait accompagnées d'un nouvel appareil regarni d'un film vierge ( c'est le même esprit avec l'appareil jetable...).  
 
 
3ème période :  
 
Nous sommes dans les années trente.  
 
Deux marques vont contribuer à la popularité de la photographie :  
Il s'agit de Leica qui commercialisera dès 1925, son 1er appareil 24x36 mm pour film 35 mm en cartouche, et de Rollei qui apparut en 1929 au format 6x6 cm.  
Kodak commercialisera vers 1935 la première pellicule en couleurs, le Kodachrome.  
 
C'est la profusion des marques :  
 
Allemandes, Leica, Exacta, Zeiss, Contax, Agfa..,  
Italiennes Ducati, Rectaflex, Bencini...  
mais aussi et surtout des Françaises : Foca, Lumière, Gaumont, Sem , ....  
L'industrie d'outre-atlantique comme d'outre-manche, n'étaient pas non plus à la traîne avec les Argus, Universal, Ensign, Ansco et autre Kodak..  
C'est également la période des appareils miniatures, (Coronet-Ticka) pour les photos "d'espionnage", elles même encouragées par les nouvelles possibilités de travailler l'image par l'agrandisseur familial.  
On découvre actuellement qu'à l'Est il y avait aussi une industrie photographique performante, bien que trouvant pour la plupart, leur inspiration dans la copie du matériel existant comme pour les Fed , les Zorki et autres Kiev. Malheureusement, la guerre freinera cette belle histoire.  
 
 
4ème période :  
 
Il est possible de la situer juste avant la seconde guerre mondiale.  
Il s'agit du plus grand boom qu'ait connu la photographie. C'est l'époque de la photographie tout azimut, les heures de gloire de la couleur, de la diapositive, et l'avènement du noir et blanc.  
 
De nombreux fabricants voient le jour et offrent sur le marché des appareils toujours plus perfectionnés et relativement moins chers qu'avant, aussi les frontières s'ouvrent elles. Malheureusement, le marché Français n'est pas particulièrement adapté pour y faire face.  
 
Les Japonais ont bien compris le bénéfice qu'ils pouvaient en tirer.  
Le NIKON F et sa légende date de 1959. Bien qu'il ne s'agisse pas de leur première production, cet appareil symbolise bien cette volonté d'entrer en force sur le marché mondial. La concurrence est sévère; Kodak inondera  
le marché d'appareils simples et bon marché, tels les brownies-flash, starlet et autres instamatics...  
 
C'est également dans cette période qu'apparut le premier appareil à développement interne :  
le Polaroïd modèle 95, daté de 1948 accompagné de son slogan «Pressez sur le bouton et le reste se fera tout seul...»  
Kodak, copiera cette invention sans toutefois en acheté les droits. Assigné par Polaroïd, il dut retirer les appareils du commerce et indemniser les acheteurs et le plaignant. (Plus de pub que de mal !)  
 
Pendant ce temps, les fabricants Français disparaissaient lentement. Malgré les accords faisant suite aux dommages de guerre, l'industrie photographique française n'était pas en mesure de faire face à l'invasion massive de ses concurrents.  
 
 
5ème période :  
 
Elle se situe au début des années 1975.  
 
Les appareils photographiques redeviennent très simple d'utilisation : plus de réarmement, ni de rembobinage, ni même de mise au point.  
Le flash quant-à lui est automatique et incorporé. Certains appareils sont même en plastic, voire en carton, et il suffit d'appuyer sur le bouton...( Déjà entendu, non!)  
Cette machine à fixer le temps qui passe devient un simple objet de consommation; il sera même jetable après l'utilisation des 24 ou des 36 vues...  
Heureusement, l'industrie photographique cherche toujours à satisfaire une clientèle d'initiés, et offre régulièrement des nouveaux produits de qualité bénéficiant des derniers progrès techniques.  
 
 
6ème période :  
 
L'histoire des appareils photographiques n'est pas finie.  
Nous en sommes maintenant à une nouvelle ère de l'image. L'holographie n'étant pas accessible à tous, les chercheurs prennent une sérieuse option sur l'image magnétique, virtuelle et numérique.  
 
Verra-t-on le reflet de la réalité ? Qu'adviendra-t-il de la photo argentique?.Enfin pourra-t-on encore chanter, comme les frères Jacques : «c'est beau la photographie»....  
 
L'histoire des appareils photographiques n'est sûrement pas finie, seule la fin de l'image photo argentique approche...  
 
D'ultimes hommages leur sont rendus à travers des très belles expositions. Nous devons encourager ces initiatives par votre visite à l'occasion de ces expositions, mais aussi en collectionnant ces matériels et ces photographies .  
 
 
Alex style 

  
(c) Alexis O. S - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 23.02.2007
- Déjà 1397 visites sur ce site!